Effectuer une recherche

Combattre la pauvreté, construire la paix

Ce message est important parce qu’il aborde les problèmes actuels : incontestablement, le constat de l’existence d’une crise est universel. Ce n’est évidemment pas la première fois qu’une crise traverse le monde, mais c’est, peut-être, la première fois que l’on peut parler d’une crise de la mondialisation.
Evidemment, un premier réflexe pourrait être de chercher à revenir au temps antérieur… mais cela serait aussi imbécile que de supprimer les trains ou les avions au prétexte d’un accident. Pour le Pape, la crise doit être l’occasion d’un progrès. D’un développement. En ce sens, il reprend la réflexion entamée par Paul VI et poursuivie par Jean-Paul II : « Le développement est le nouveau nom de la paix » (Populorum progressio, 87).
Et il ajoute : « Les Etats sont donc appelés à réfléchir sereinement sur les raisons les plus profondes des conflits, souvent allumés par l’injustice, et à y remédier par une autocritique courageuse ».

Sur quoi doit porter cette autocritique ?
Clairement, le Pape affirme que cette autocritique doit porter sur la place des pauvres dans la société et dans le monde : « Mettre les pauvres à la première place suppose que les acteurs du marché international construisent un espace où puisse se développer une juste logique économique, et que les acteurs institutionnels mettent en œuvre une juste logique politique ainsi qu’une correcte logique de participation capable de valoriser la société civile, locale et internationale ».
Une juste logique économique oblige à constater que la population est une « richesse, et non facteur de pauvreté ».
Une juste logique politique oblige à prendre en compte les enfants et leurs mères : « Là où la dignité de la femme et de la mère n’est pas protégée, ceux qui en subissent les conséquences, ce sont d’abord et toujours les enfants ».
Une juste logique de participation oblige à veiller à un

1 2 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration