Effectuer une recherche

Prière sur la plage d’Algésiras

Au cours de cette célébration, Mgr Defois a prononcé cette allocution :

Nous sommes ici pour faire mémoire de tous ceux qui sont venus mourir sur cette plage que nous surplombons. Ils croyaient à une vie meilleure en Europe ; ils ont sombré avant de toucher notre terre.
Nos frontières ne seraient-elles que des lieux où l’on meurt ? Ne sont-elles que des murs, des barbelés érigés entre les hommes, comme à Ceuta ? Ne sont-elles pas par tradition le lieu de la rencontre de l’autre, le lieu où deux cultures s’ouvrent l’une à l’autre, se parlent pour s’enrichir ?

Nous sommes particulièrement touchés, émus par ces drames. Nous sentons cette tragédie jusque dans notre chair, non pas parce que nous avons de bons sentiments chrétiens, mais nous savons que nous sommes un peuple d’itinérants, nomades d’hier et de demain. Nous sommes un peuple de pèlerins, qui au sens premier du mot, traversent les frontières.
Nous sommes les destinataires de l’appel fait à Abraham « quitte ton pays et la maison de ton père pour le pays que je t’indiquerai ». Nous sommes les héritiers de ce peuple en marche dans le désert vers la Terre promise. Pour tous ceux qui sont venus échouer aux portes de l’Europe, elle est devenue terre de désolation. Ils y sont morts avec leurs rêves.
Cette mer Méditerranée, si riche de ses échanges au cours de l’histoire, est devenue lieu de fracture. Pour les migrants quittant les côtes africaines, la traversée de la Méditerranée est devenue signe de mort, alors que la traversée de la Mer Rouge était pour le peuple Hébreux signe de libération.

Nous ne pouvons nous taire. Nous ne pouvons nous porter caution d’une Europe qui se construit en dressant des barrières et des murs. Ce n’est pas ce qu’ont voulu ses fondateurs, Schuman et Adenauer. Ces hommes de frontières savaient par les guerres mondiales ce qu’il en coûte du rejet de l’autre. Pour nous, ils ont fait le

1 2 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration