Effectuer une recherche

Chrétiens d’Irak

L’attentat de la cathédrale de Bagdad a bouleversé le monde.
Des blessés sont arrivés en France... Et les témoignages sont déchirants.
Il est évidemment bien d’accueillir ces blessés. De les entourer de notre prière.
Et de notre affection.

Mais ils doivent nous réveiller.
Il ne s’agit pas simplement de sentiment mais de l’avenir de la planète.

La majorité des personnes déplacées dans le monde sont des musulmans.
La majorité des victimes d’attentats dans le monde sont aussi des musulmans.
Et, s’il est normal que nous soyons attentifs à nos frères chrétiens...
A nos yeux, une victime est une victime.
Il n’y a pas de différence.

Sauf, et c’est le cas en Irak, lorsqu’il s’agit d’éliminer un groupe religieux.
Personne ne pense en Irak éliminer les sunnites ou les chiites, mais certains pensent éliminer les chrétiens parce que chrétiens.
La plupart des attentats ont pour but la recherche du pouvoir.
Les attentats contre les chrétiens ont pour but le départ, l’anéantissement des chrétiens.
Toute la différence est là.

Et c’est cela qui incite à la lutte.
Nous ne nous battons pas simplement pour les chrétiens mais pour les droits de l’homme
Et, en particulier, pour la liberté religieuse : celle de changer de religion, de pouvoir l’exprimer, d’être un citoyen à part entière, celle, non seulement de pratiquer, mais d’exister librement dans la sphère publique.
Et notre combat doit servir au musulman qui ne veut pas pratiquer le Ramadan,
au juif qui ne veut pas qu’on lui impose le shabbat,
comme au chrétien,
comme à l’athée.
La liberté religieuse est la pierre de touche de la véritable liberté.

+ Michel Dubost
Evêque d’Evry-Corbeil-Essonnes





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration