Effectuer une recherche

Prix Nobel de la Paix 2011

- Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria, a été en 2005 la première femme à être élue démocratiquement à la tête d’un pays africain, déchiré par des guerres civiles de 1989 à 2003. Cette économiste de 72 ans, diplômée de Harvard, qui a occupé des postes à la Banque Mondiale et à l’ONU, a aussi connu la prison avant de mener un combat énergique contre la corruption.

- Leymah Roberta Gbowee, militante libérienne des droits de l’Homme, reçoit conjointement le Nobel de la paix. Travailleuse sociale, elle a co-fondé une ONG, Women Peace and Security, qui travaille en faveur des femmes et de la paix ; pacifiste, elle a recours à la prière et, d’une manière originale, elle a lancé la « grève du sexe » qui a obligé Charles Taylor à associer les femmes aux négociations de paix.

- Tawakkol Karman, une journaliste de 39 ans, a oeuvré pour la liberté d’expression et les droits des femmes au Yémen, et participe activement aux manifestations hostiles au président Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis 33 ans.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration