Effectuer une recherche

Biens mal acquis.

Ainsi qu’en attestent les récentes perquisitions et saisies qui ont eu lieu au 42 avenue Foch l’enquête sur les Biens Mal Acquis des dirigeants africains en France progresse. Cependant, le 13 Octobre dernier, soit deux semaines à peine après la saisie de ses voitures de luxe, Teodorin Nguema Obiang a été nommé par la Guinée Équatoriale délégué permanent adjoint auprès de l’UNESCO. Si le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes (MAEE) français venait à valider cette nomination et lui octroyer un titre de séjour spécial, ce poste pourrait lui conférer une immunité diplomatique. Cela pourrait entraver, voire mettre un terme, à l’enquête menée par les juges d’instruction sur Teodorin Nguema Obiang, dont le train de vie luxueux est d’autant plus indécent qu’une majorité la population équato-guinéenne n’a pas accès à l’eau potable ni à l’électricité. Au-delà de la bataille menée dans l’Affaire des Biens Mal Acquis, il est préoccupant que l’UNESCO puisse être instrumentalisée dans le but de contrarier le cours de la justice. L’association SHERPA a donc envoyé un courrier au MAEE, ainsi qu’à l’UNESCO, leur demandant de s’opposer à cette nomination (en PJ).

Denis Viénot
Secrétaire Général Justice et Paix - France

PDF - 68 ko
Courrier adressé au MAEE
PDF - 65.4 ko
Courrier adressé à l’UNESCO




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration