Effectuer une recherche

Pakistan : manque de protection juridique contre les accusations de blasphème.

« Le gouvernement et la police sont responsables de la violence à l’encontre des chrétiens », a affirmé lundi 11 mars la Commission Justice et Paix des évêques catholiques pakistanais. Télécharger le texte en pdf

photo1

photo2

photo3

photo4

photo5

photo6

photo7

photo8

photo9





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration