Effectuer une recherche

Justice et Paix à Palerme

Du 7 au 9 mars les secrétaires généraux des commissions européennes de Justice et Paix se sont réunis à Palerme. Ils entendaient ainsi manifester leur soutien à l’Eglise de Palerme dans sa lutte contre la Mafia. De son côté, Mgr Bregantini, ancien président de Justice et Paix, a souligné combien ce combat dépassait la seule Sicile et concernait toute l’Europe.

Ce soutien a été manifesté publiquement lors de la célébration à la mémoire des victimes de la Mafia, à l’endroit même où le père Pino Puglisi a été assassiné le 15 septembre 1993 devant son domicile.

« La mafia repose sur la peur de ses interventions meurtrières et sur l‘ignorance. Le père Pugliesi a été assassiné parce qu’il entendait sortir les jeunes des griffes de l’ignorance et de la mafia en les scolarisant. Un intervenant, non croyant, est ainsi venu nous dire qu’à ses yeux, seule l’Eglise peut oser remettre ce système en cause. Par notre présence à Palerme, nous avons voulu marquer notre solidarité avec l’Eglise de Sicile dans sa lutte pour la paix », rappelle Mgr Defois, élu en septembre dernier président de Justice et Paix Europe. Du 7 au 9 mars les secrétaires généraux des commissions européennes de Justice et Paix se sont réunis à Palerme. Ils entendaient ainsi manifester leur soutien à l’Eglise de Palerme dans sa lutte contre la Mafia. De son côté, Mgr Bregantini, ancien président de Justice et Paix, a souligné combien ce combat dépassait la seule Sicile et concernait toute l’Europe

JPEG - 30.3 ko
Célébration à la mémoire de Don Puglisi

Réunion des secrétaires généraux européens





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration