Effectuer une recherche

Burkina Faso : la réconciliation était à portée de main

1. Le 15 octobre 2007, le peuple burkinabé a été amené à vivre dans la division deux évènements qu’on aurait pu commémorer séparément au nom de la recherche de la réconciliation nationale et de l’unité du Burkina Faso conformément aux attentes de la journée nationale du pardon qui a été célébrée le 30 mars 2001.

2. Pendant que certains commémoraient le 20ème anniversaire de la disparition du président Thomas SANKARA, d’autres commémoraient les 20 ans de renaissance démocratique avec le président Blaise COMPAORE. Pour un peuple qui a vu en Blaise et Thomas, l’image d’un couple d’amis et de frères, il est tout simplement insupportable et à la limite cruel de lui demander de s’aligner derrière l’un ou l’autre en cette date douloureuse du 15 octobre.

3. Depuis 20 ans, le peuple Burkinabé a coutume de vivre le 15 octobre dans le recueillement, la méditation et la prière, pour qu’à jamais ce qui s’est passé ce jour là ne se répète plus jamais. Cette année, plus d’un burkinabé a été surpris d’apprendre que le parti au pouvoir et ceux de la mouvance présidentielle ont décidé de commémorer en ce 15 0ctobre 2007, la renaissance démocratique. S’il est vrai que chacun en fonction de ses intérêts particuliers et politiques peut interpréter la date historique du 15 octobre à sa façon, au stade actuel de la marche du Burkina Faso, c’est l’intérêt général, la recherche de la réconciliation et de l’unité nationales qui devraient guider le parti au pouvoir et plus particulièrement le Président Blaise COMPAORE. En effet, après tous les événements douloureux (les crimes de sang) dont le peuple Burkinabé a souffert pendant la période d’exception et même sous le régime démocratique, il serait trop facile en ces moments où toutes les parties ne sont pas présentes, de culpabiliser certains responsables et de disculper d’autres.

4. Lorsque l’on sait qu’après

1 2 3 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration