Effectuer une recherche

COP21 – Un moment de vérité pour le climat et le développement soutenable

A quelques semaines de la COP21, 200 signataires, dont Jean Pisani-Ferry, commissaire général de France Stratégie, 71 auteurs principaux du Giec et le prix Nobel d’économie Kenneth Arrow, appellent à un "moment de vérité. Selon eux, il faut reconnaître « la valeur économique et sociale des actions de réduction du CO2 » et l’intégrer dans diverses initiatives.

Cet appel souligne le sentiment d’urgence pour agir contre le changement climatique et pour éradiquer la pauvreté. Ces deux défis ne peuvent être relevés indépendamment l’un de l’autre.

Il exige une transition bas-carbone et un accès équitable à un développement soutenable.

Il invite à concrétiser le principe de responsabilités communes mais différentiées Les engagements au nom du principe du Responsabilités Commune mais Différenciées doivent donc être ordonnés autour d’une obligation à des actions coopératives en vue d’un accès équitable au développement.

Il revient alors aux pays développés de proposer un cadre qui aide les pays en développement à renforcer leurs contributions nationales au travers d’un accès facilité à :

- la finance climat, en commençant par une mise à niveau du Fond Vert Climat

- des réseaux de connaissances, de communication et de partage d’expériences

- la formation académique, aux programmes scientifiques internationaux et à la R&D.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration