Effectuer une recherche

Verdun, lieu de réconciliation

Le 28 juin 1914, lorsque les coups de feu retentirent à Sarajevo, très peu de gens s’imaginaient que l’Europe entrait dans ce qui sera le siècle le plus sanglant de son histoire.

Difficile en effet d’imaginer que cette tragédie allait semer la graine de la tragédie suivante, d’une gravité sans commune mesure avec la précédente. Verdun est un jalon noir dans toute cette évolution historique qui allait aboutir à Auschwitz.

La bataille de Verdun marque la logique des temps nouveaux : les opposants ne cherchaient pas seulement à vaincre militairement l’ennemi, mais à l’anéantir. Ils ne devaient pas y parvenir. Dieu merci. Mais sous la pression inhumaine des événements, les coeurs, en France, en Allemagne et en Europe ont changé. Cette barbarie « moderne » ne resta pas sans conséquences. Huit millions de morts ; combien de vies non vécues, d’espérances détruites, de souffrances inconnues, quel désespoir immense recouvre ce chiffre ? Nombreux furent ceux qui revinrent animés par la rage, la haine, ou simplement le corps et l’âme brisés.

Sans cette guerre, il est peu probable que le fascisme et le communisme soient devenus si puissants. La violence engendra la violence. Verdun avait blessé l’Europe au plus profond. L’Europe se laissa conduire dans la captivité babylonienne de la violence. Prisonnière des perspectives étriquées qui caractérisaient les politiques nationalistes, l’Europe resta incapable de créer une paix stable après la catastrophe de la Première Guerre Mondiale.

Il ne s’agit pas d’accuser les générations qui nous ont précédés, ni de les excuser. Ce que nous devons faire, c’est prendre au sérieux tous les faits et toutes les expériences vécues qui ont marqué leurs vies. Les discours appelant de leurs vœux une nouvelle Europe ne suffisent pas. Le choc qui à l’époque a ébranlé notre continent a modifié le visage de l’Europe pour toujours. Nous serions bien avisés de

1 2 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration