Effectuer une recherche

Oeuvrer à la réconciliation

J’ai eu récemment à travailler sur le sujet de la réconciliation franco-allemande. J’ai fait à cette occasion plusieurs découvertes, en particulier celle-ci : il n’y a pas de raccourci pour arriver à la réconciliation. Celle-ci a commencé à se construire dans les cœurs, au milieu même des hostilités et encore plus dès la fin de celles-ci. Des camps d’été regroupaient jeunes français et jeunes allemands. Mais il fallait que l’esprit de réconciliation traverse l’épaisseur des réalité économiques : ce fut la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1950, plus tard l’Euratom. Il fallait aussi que cet esprit entraîne les réalités politiques : ce fut, en particulier le traité de l’Elysée en 1963.

Il avait fallu également, au départ, quelques chrétiens, trois catholiques, qu’on considère comme les pères de l’Europe : Robert Schuman, le français, Conrad Adenauer, l’allemand, Alcide de Gasperi, l’italien. Ils avaient entendu la parole de Jésus : « Aimez vos ennemis ». Par leur foi, par leur travail, cette parole fut un ferment qui souleva un continent. Eux qui croyaient au ciel, la main dans la main avec d’autres qui n’y croyaient pas, ils ont permis que se réalise l’impossible : après trois guerres cruelles, après le déchaînement de la barbarie, ce ne sont pas des bons sentiments ou une générosité désincarnée qui se sont manifestés. Ce sont toutes les réalités humaines collectives, de l’économie, de la politique, de la culture, qui ont été orientées dans le sens de la justice et de la paix.

Et ce ne sont pas seulement deux nations qui en ont bénéficié, c’est toute l’Europe.

Il est permis de croire que le sacrifice de ceux qui sont tombés à Verdun n’y est pas pour rien. C’est ce que vous rappelait la chapelle de Notre-Dame de l’Europe construite sur l’emplacement du village détruit de Fleury, à proximité de la nécropole et de l’ossuaire.

Vous

1 2 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration