Effectuer une recherche

Cameroun : Un nouveau gendarme électoral

Comment se fait-il qu’un service de l’Église catholique s’implique massivement et publiquement dans la vie politique ?

Au cours de la décennie 90, avec le retour du multipartisme, nous avons eu cinq élections au Cameroun : deux présidentielles, deux législatives et une municipale. Toutes ont été contestées, émaillées de fraudes et de dysfonctionnements. Les partis politiques ne s’entendaient pas. Face à ce constat, les évêques ont demandé au service Justice et paix d’entreprendre un travail d’observation des élections. Nommé en 2001, j’ai tout de suite commencé par la formation d’observateurs pour le scrutin municipal et législatif du 30 juin 2002. Cette date correspondait à la fin du mandat des députés élus en 1997. Par contre, les conseillers municipaux élus en janvier 1996 avaient vu leur mandat prolongé de dix-huit mois par le président de la République, Paul Biya, au pouvoir depuis vingt-cinq ans. C’est ainsi que l’Église catholique a mis pour la première fois la main à la pâte dans le processus électoral. C’était un engagement non partisan et fidèle à l’enseignement social de l’Église.

Est-il possible pour Justice et paix de réaliser un travail indépendant dans un pays où les personnes critiques à l’égard du bilan du gouvernement en matière de droits humains sont régulièrement harcelées, agressées ou arrêtées ?

Au Cameroun, la critique à l’égard de ce bilan gouvernemental est possible, sans que son auteur soit agressé, harcelé ou arrêté. L’objectif de l’observation électorale est de voir si la législation est respectée ou pas, pendant les opérations de vote. Nous sommes pragmatiques : pour la formation à l’observation électorale, nous sélectionnons des personnes capables de lire, de comprendre la loi électorale, de rédiger un rapport et de faire preuve d’objectivité. Nous travaillons sur la base de l’organisation classique de l’Église,

1 2 3 4 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration