Effectuer une recherche

Les lanceurs d’alerte toujours traités de criminels

Luxembourg, le 15 mars 2017

Au procès en appel Luxleaks, les lanceurs d’alerte sont toujours traités en criminels, indique la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires.
La justice luxembourgeoise a condamné Antoine Deltour (6 mois de prison avec sursis et 1500 euros d’amende) et Raphaël Halet (1000 euros d’amende). La Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires est scandalisée par cette décision qui déclare coupables des citoyens ayant agi pour l’intérêt général et ce, même si les peines sont moins lourdes que celles prononcées en première instance. Il apparait plus que jamais urgent d’offrir une véritable protection aux lanceurs et lanceuses d’alerte et de lutter contre l’opacité qui entoure les pratiques des multinationales.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration