Effectuer une recherche

Nous repartirons, mais eux resteront…

Les jeux olympiques sont avec la coupe du monde de football, l’un des rares moments de communion de la famille humaine (avec bien évidemment beaucoup de nationalisme). Le moment n’est plus de se demander s’il fallait ou non donner à la Chine l’organisation des jeux olympiques.

Nous sommes bien d’accord, la Chine est un très vieux et très grand pays avec une culture très ancienne et très riche. Mais la Chine n’est pas loin s’en faut une démocratie. Il ne s’agit donc pas uniquement de rendre compte d’exploits sportifs mais aussi de décrire la vie des habitants du pays dans lequel ces exploits ont lieu. Et concernant les droits de l’homme dix points méritent d’être soulignés.

- la peine de mort : plus de mille exécutions par an rendues publiques et sans doute huit fois plus.
- la rééducation par le travail : jusqu’à quatre ans sans inculpation ni procès lorsque la police estime que l’infraction n’est pas assez grave pour relever du code pénal.
- le harcèlement des défenseurs des droits de l’homme avocats, journalistes, militants du VIH/sida, défenseurs des droits des travailleurs, villageois protestant contre la saisie de leurs terres, proches de personnes tuée ou blessées lors de la répression de1989.
- la répression sur internet et les atteintes à la liberté des medias.
- les procès inéquitables. (Difficultés pour bénéficier des services d’un avocat, utilisation de la torture et des mauvais traitements pour obtenir des aveux).
- les persécutions liées aux croyances et aux pratiques religieuses. (membres d’églises non officielles, musulmans de la région ouïghour, membres du mouvement spirituel Fa Lun Gong interdit en 1999.)
- la pratique de la torture. Dans les commissariats de police, les centres de « rééducation par le travail » et les prisons.
- les manifestants de la place Tiananmen encore emprisonnés dix huit ans après la répression.
- les violations des droits des

1 2 >>




Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration