Effectuer une recherche

La présidence française de l’Union européenne

La présidence française de l’Union européenne bénéficie d’une attention particulière pour trois raisons.

- Le fait qu’il revienne à un des « grands » pays de l’Union, partie prenante de la construction européenne depuis les origines, d’animer les délibérations du Conseil permet d’espérer une accélération des lourds processus de décision européens. Si l’on y ajoute l’énergie et le talent du Président de la République française, des perspectives prometteuses pourraient s’ouvrir pour l’Union malgré la brièveté de la période utile d’une présidence du second semestre (septembre à novembre).
- Pour l’ensemble des Français, cette présidence représente aussi un moment privilégié au cours duquel les enjeux de la construction européenne leur apparaîtront de manière beaucoup plus concrète que d’ordinaire : la plupart des grandes réunions européennes se tiendront en de multiples points du territoire français ; l’exécutif et au premier chef le Président de la République lui même animeront l’ensemble des débats sur les différentes politiques européennes.
- Enfin, pour le Président de la République, la présidence française sera une occasion de renforcer son image d’homme d’État en une période où il peine à retrouver auprès des Français la confiance dont il bénéficiait immédiatement après son élection.

Il n’en reste pas moins qu’une présidence nationale, dans le système institutionnel actuel, n’est pas un exercice facile : les autres États membres et les institutions européennes, en particulier la Commission et le Parlement, attendent des autorités du pays qui préside l’Union des initiatives, des propositions de compromis et surtout beaucoup de persuasion pour lever les multiples blocages qui entravent habituellement la mise en œuvre des politiques communes. De son côté, le pays qui exerce la présidence ne peut qu’être tenté de défendre sa propre vision de

1 2 3 4 5 >>

Site internet de la présidence française de l’Union

www.ue2008.fr





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration