Effectuer une recherche

Prix Nobel de la Paix. Replacer le désarmement, tout particulièrement nucléaire, en tête des priorités de la négociation internationale

Justice et Paix félicite ICAN (Campagne internationale pour l’abolition de l’arme nucléaire) pour le Prix Nobel de la paix qui lui a été attribué en raison de son action d’information sur les conséquences humanitaires catastrophiques de tout usage des armes nucléaires et de sa contribution à l’élaboration d’un traité d’interdiction de ces armes adopté cet été à l’ONU et signé par le Saint Siège.

Pour surmonter le blocage des pays nucléaires à l’égard du désarmement, il est essentiel de mieux informer l’opinion sur la course aux armements nucléaires et conventionnels qui se développe actuellement sur fond de tensions géopolitiques aggravées. La mobilisation de la société civile peut permettre, dans l’immédiat, de replacer le désarmement, tout particulièrement nucléaire, en tête des priorités de la négociation internationale. L’élaboration du traité d’interdiction des armes nucléaires dans laquelle ICAN a joué un rôle déterminant montre à quel point cette mobilisation de la société civile peut modifier les données du débat international sur le désarmement. Quelles que soient les limites de ce traité auquel les puissances nucléaires ont refusé de s’associer, c’est un encouragement pour tous ceux qui se fixent comme objectif de libérer le monde des dangers de la guerre nucléaire.

Alain Paillard, Secrétaire général de Justice et Paix-France
Octobre 2017

Communiqué





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration