Effectuer une recherche

Paradise Papers : Nous sommes tous perdants avec les paradis fiscaux

Alors que les révélations du dernier rapport sur les paradis fiscaux baptisé "Paradise Papers" continuent de couler, l’Alliance Globale pour la Justice Fiscale (Global Alliance for Tax Justice /GATJ) appelle les gouvernements à agir immédiatement pour mettre fin aux paradis fiscaux et faire payer aux sociétés multinationales et aux riches leur part des impôts.

Notant que les revenus perdus dans les paradis fiscaux sont en train d’alimenter la pauvreté et d’aggraver rapidement les inégalités à travers le monde, la GATJ estime qu’une mesure prioritaire devrait être d’établir une Commission Fiscale Globale intergouvernementale et inclusive sous l’égide des Nations Unies, où tous les pays puissent avoir une voix dans la définition des politiques fiscales internationales.

Au niveau national, les membres de la GATJ continuent de se rallier sous la bannière #StopParadisFiscaux et exigent que leurs gouvernements mettent en place des politiques fiscales progressives pour financer les services publics tels que la santé, l’éducation, l’eau potable, le logement abordable et le transport, qui sont les véritables moteurs pour mettre fin à la pauvreté et aux inégalités.
[...] Il est grand temps de mettre un terme aux coûts humains de la fraude fiscale mondiale, facilitée par les paradis fiscaux (lire le communiqué - en français, en fin de page - ).
[...] Tolérer toute forme d’évasion comme légale et refuser de prendre des mesures pour minimiser la perte de revenus est équivalent à une incitation à l’esquive fiscale en toute impunité.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration