Effectuer une recherche

Il doit y avoir un avant et un après les Paradise Papers..

Dès mardi 14 novembre 2017
Après une semaine de révélations sur les pratiques systémiques des entreprises multinationales et de riches particuliers pour se soustraire à l’impôt, la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires, qui rassemble 19 organisations de la société civile, appelle le gouvernement d’Emmanuel Macron à agir sans délai pour mettre enfin un terme à ces pratiques scandaleuses. La France pourra donner la preuve de son engagement dès mardi 14 novembre en apportant son soutien à la mesure de transparence sur les bénéficiaires réels des sociétés et des trusts (révision de la 4ème directive anti-blanchiment) qui sera discutée au niveau européen.
[...] "Des effets d’annonces ne seront pas suffisants pour mettre un terme à l’évasion fiscale : une liste de paradis fiscaux qui n’inclut pas des paradis fiscaux au sein même de l’Union européenne, comme l’Irlande ou les Pays-Bas, ne sera pas crédible" (poursuivre)





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration