Effectuer une recherche

Journée mondiale de la Paix : entretien avec Mgr Bruno-Marie Duffé

Dans son message intitulé : Les migrants et les réfugiés : des hommes et des femmes en quête de paix, le pape François propose quatre pierres angulaires pour l’action. Il insiste sur l’exigence d’étendre les possibilités d’entrée légale ; il demande que les réfugiés et les migrants ne soient pas repoussés vers des lieux où les attendent persécutions et violence ; il souhaite qu’on parvienne à équilibrer le souci de la sécurité nationale par la protection des droits humains fondamentaux ; il invite à empêcher l’exploitation de ceux qui fuient un danger réel. Le monde compte aujourd’hui quelque 250 millions de migrants dont plus de 22 millions de réfugiés. Ils fuient les discriminations, les persécutions, la pauvreté, la dégradation environnementale. Pour le Saint-Père, ce phénomène doit être géré par les autorités politiques avec réalisme, prudence et discernement, mais toujours en portant sur les migrants un regard rempli de confiance, comme une occasion de construire un avenir de paix. Le pape François souhaite que cet esprit anime le processus qui, tout au long de l’année 2018, conduira à la définition et l’approbation par les Nations Unies de deux pactes mondiaux : l’un pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, et l’autre concernant les réfugiés. Entretien avec Mgr Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Dicastère pour le Service du développement humain intégral. Réalisé par Romilda Ferrauto.

Entretien avec Mgr Duffé





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration