Effectuer une recherche

Luxleaks. PriceWaterHouseCoopers sur le banc des accusés

Dans l’affaire du Luxleaks, c’est désormais au tour du cabinet d’audit et de conseil PriceWaterHouseCoopers de répondre devant la justice. PwC est en effet assigné en référé devant le tribunal de Metz à la suite d’une plainte déposée par Edouard Perrin, journaliste d’investigation et Raphaël Halet, un des deux lanceurs d’alerte du Luxleaks. En cause, les actions de PwC lors de l’enquête menée contre son ancien employé, Raphaël Halet, qui aurait porté atteinte à la protection des sources.

Les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires déclarent « Cette audience a aussi une portée symbolique importante. PwC n’a pourtant jamais été inquiétée pour son rôle dans l’aide à l’évasion fiscale des multinationales révélée par l’affaire Luxleaks. En revanche, elle n’a pas hésité à poursuivre ses deux anciens employés, les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet, et le journaliste qui a fait les révélations, Edouard Perrin. C’est très questionnant de constater que jusqu’ici, la loi a davantage protégé le cabinet d’audit qui a facilité l’évasion fiscale de centaines de multinationales, qu’elle n’a protégé les lanceurs d’alerte ou les citoyens qui subissent ces pratiques » (poursuivre)





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration