Effectuer une recherche

Pakistan. Il y a un urgent besoin à légiférer sur la protection des enfants

Par la voix de SE le Dr. Joseph Arshad, son président, la Commission Justice et Paix du Pakistan s’associe à la vague d’indignation qui a parcouru le pays après le meurtre et le viol de la toute jeune Zainab à Kasur, ville proche de la province du Punjab.

La Commission condamne très fermement ces agissements et montre du doigt le manque d’efficacité des autorités pour se doter d’un appareil législatif approprié visant à punir très sévèrement les auteurs de tels actes ignominieux.

Une fois encore, le Pakistan a échoué à protéger ses enfants. Selon des rapprts internationaux, le Pakistan est le 11ème sur la liste des pays ayant le taux le plus élevé d’agressions sexuelles sur des enfants avec 2500 cas/an [1], et le 3ème pays le plus dangereux pour les femmes [2]. 11 cas d’abus sexuels y sont relevés chaque jour [3]. La ville de Kasur est devenu le centre où se dénombrent le plus d’agressions sexuelles depuis 2014/2015. On estime que pendant la seule année 2014, 3500 cas ont été relevés, dont 67% en milieu rural [4]

[1], [2], [3], [4] = voir le Communiqué de presse (en langue anglaise)





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration