Effectuer une recherche

Irlande : Une frontière en dur serait très dommageable

A l’issue de sa réunion annuelle qui s’est déroulée en Irlande du Nord du 9 au 11 février 2018, la Commission Justice et Paix Europe s’exprime sur les dégâts importants que causerait le BREXIT en Irlande du Nord, aboutissant à l’édification d’une frontière en dur avec la République d’Irlande.

L’équilibre trouvé lors de l’accord du Good Friday signé en 1998 établissant le processus de paix en Irlande du Nord était basé sur l’appartenance à l’Union européenne à la fois de la République d’Irlande et du Royaume Uni. C’est pourquoi le BREXIT risque de faire voler en éclat cet équilibre et d’être particulièrement dommageable pour l’économie et la stabilité politique d’Irlande du Nord. A cela s’ajouterait une reprise de la violence amenant un risque sérieux pour la paix et la reconciliation des deux communautés.

Les participants à cette réunion (25 Secrétaires Généraux des commissions Justice et Paix des pays d’Europe) ont décidé de porter ce message à leurs responsables politiques respectifs.

Voir égalemebnt la position prise par la Comission Justice et Paix Europe sur l’invasion de la region nord syrienne par les forces turques.

Télécharger le communiqué, en langue anglaise (PDF)





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration