Effectuer une recherche

Mars 2018 : Conflits et risques de conflits en Europe

Irlande du Nord. "Une frontière dure ferait beaucoup de mal. Elle constituerait un risque sérieux pour la paix et la réconciliation entre les deux communautés." ont indiqué Les Secrétaires généraux de vingt-cinq commissions Justice et Paix européennes réunis, en février 2018, à Belfast, en Irlande du Nord. Ils faisaient référence à l’impact potentiel du Brexit sur l’Accord de paix du Good Friday signé en 1998 entre la République d’Irlande et le Royaume-Uni.
L’Union européenne doit pouvoir trouver avec Londres, Dublin et même Belfast une solution qui aujourd’hui n’apparaît pas clairement.
Nord de la Syrie. La politique européenne exige une position claire sur la Turquie et une condamnation de l’invasion militaire de la Syrie par l’armée turque, frappant la population civile.

Le dossier de ce mois s’interroge sur le devenir du Sahara occidental. Autonomie, indépendance ? Depuis des décennies, ce territoire ne parvient pas à se soustraire aux visées de ses voisins. Luttes armées, négociations et interventions des pays voisins, impuissance de l’ONU à imposer l’application du principe d’autodétermination grâce à l’expression libre et authentique de la volonté des populations du territoire. Le référendum a été sans cesse reporté (le mandat de la MINURSO a été prorogé jusqu’au 30 avril 2018).

Enfin, comment accorder les attentes contradictoires des surveillants pénitentiaires dont le récent mouvement social a attiré les projecteurs sur leur malaise ?

Télécharger la Lettre de mars 2018 (PDF)





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration