Effectuer une recherche

Décembre 2018 : Fragile Déclaration Universelle des Droits de l’Homme !

Le 10 décembre 1948, à Paris, les 58 pays membres de l’ONU adoptaient la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH), par cinquante voix pour et huit abstentions. Il est à craindre que, soixante-dix ans plus tard, certains des 193 pays qui composent aujourd’hui l’ONU voteraient contre.
Après 70 ans, le chemin parcouru est immense : les pactes, conventions, accords, initiatives, interventions, colloques, rencontres, séminaires se sont multipliés et ont permis l’émergence d’un thésaurus juridique fondamental, façonnant les relations entre les pays et la reconnaissance des droits civils et politiques, puis économiques, sociaux et culturels de chacun d’entre nous.
Bien sûr, cette Déclaration n’est pas parfaite. Bien évidemment, il faut la compléter, à partir des questions de notre temps, par une série de textes juridiques.
- Oui, l’universalité peut s’exprimer selon des politiques, des philosophies, des approches culturelles différentes : les hommes accèdent à l’humanité par des cultures particulières, non pas par l’abstraction.
- Non, le fait que les droits de l’homme se vivent dans un monde excessivement inégal ne supprime ni leur interdépendance, ni leur indivisibilité.
A l’occasion de cet anniversaire, Justice et Paix a organisé une rencontre entre Pierre Manent et Guy Aurenche, dont on trouvera dans cette Lettre* les principaux éléments. (voir la transcription du débat)

Télécharger la Lettre* de décembre 2018 (PDF).

* Dont on rectifiera ce qui suit :
Page 3, §1, lire : Antigone parle des "lois non écrites" et non de "droits" non écrits..,
Page 3, §3, lire : "il faut essayer de contribuer à cette redécouverte d’expériences communes", et non de "remédier" à cette redécouverte..,
Page 4, §3, lire : "les textes constitutionnels français" et non les textes "constitutifs" français..





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration