Effectuer une recherche

Pacte mondial des Nations Unies sur les migrations

“L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un israélite de souche, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu” (Lévitique 19:34).

Les 10 et 11 décembre, un pacte mondial des Nations Unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières doit être signé à Marrakech.
Ce pacte non-contraignant a été adopté en juillet dernier par tous les Etats de l’ONU, à l’exception des Etats-Unis. Depuis, les retraits ou reports de décision se multiplient et jettent une ombre sur le sommet de Marrakech.
Fruit d’une vaste négociation, il reconnaît la responsabilité partagée des autorités et des sociétés des pays de départ, de transit et d’arrivée pour encadrer et réglementer les migrations dans l’intérêt de toutes les personnes et communautés concernées. Il vise à assurer la sécurité et la protection des personnes migrantes ainsi que des sociétés d’accueil en promouvant des voies de migration légales, empêchant ainsi le trafic d’êtres humains, les voyages meurtriers, les bouleversements familiaux et la violence.
Rappelant les exhortations du Saint-Siège sur ce sujet, la COMECE encourage les États membres de l’Union européenne à faire de ce pacte mondial un accomplissement pour le bien commun d’une humanité partagée.

Télécharger la déclaration (PDF) du Président de la Commission des Episcopats de l’Union Européenne (COMECE) rappelant le soutien de l’Eglise Catholique au Pacte mondial de l’ONU.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration