Effectuer une recherche

Taxe GAFA : Une taxe symbolique

9 avril 2019.
L’Assemblée nationale vient d’adopter en première lecture le projet de loi visant à instaurer un nouvel impôt sur certaines activités des grandes entreprises du numérique, dite « taxe GAFA ». […]
Pour les organisations de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires, si cette taxe a le mérite de pointer les limites du système fiscal international, elle ne constitue qu’une proposition très limitée pour taxer quelques entreprises alors que l’évasion fiscale des entreprises multinationales est un problème généralisé et que dans le même temps la baisse de l’impôt sur les sociétés se poursuit, accentuant la course au moins disant fiscal aux niveaux européen et mondial. […]
"Cette taxe de 3% sur le chiffre d’affaire numérique devrait uniquement concerner une trentaine d’entreprises, mais elle ne s’attaque pas aux mécanismes au cœur des montages d’évasion fiscale des grandes entreprises. Pour 2019, les recettes de cette taxe sont estimées à 400 millions d’euros par Bercy, bien peu au regard des 80 à 100 milliards d’euros annuels que coûtent l’évasion fiscale au budget de l’Etat." explique Lison Rehbinder, chargée de plaidoyer au CCFD-Terre Solidaire et coordinatrice de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires...

Lire le texte de la Plateforme Paradis Fiscaux et Judiciaires.





Voir d'autres articles sur le même sujet :
Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration