Effectuer une recherche

•L’Euro

Selon le plan de Robert Schuman en 1950 pour la constitution d’une Europe prospère et zone de paix, il fallait progresser pas à pas, en mettant d’abord la priorité sur les échanges commerciaux et les droits de douane, puis en mettant en place une politique de défense commune… En 1985, la création d’un marché unique européen rendait nécessaire le passage à une monnaie unique ; elle sera créée par le traité de Maastricht en 1992 puis mise en place en 2002.
L’euro est ainsi né pour intensifier les interrelations économiques des pays de l’Union européenne. Il est devenu depuis une monnaie mondiale.
Tous les pays européens n’ont pas souscrit à cette monnaie unique, ne voulant pas renoncer à leur souveraineté monétaire. C’est ainsi que s’est créée en 1998 la « zone euro » ou Euroland.
La création de la monnaie unique s’appuie sur la Banque centrale européenne et repose sur une politique de discipline monétaire communautaire définie par des critères de convergence bien définis. Ces critères de convergence mis en place n’ont pas toujours pu être respectés, loin de là tout comme les actions entreprises qui se sont heurtées à la divergence des économies des Etats de l’Union européenne et à leur disparité quant à la compétitivité. Ceci fait douter de la possible mise en place d’une politique et d’une monnaie uniques.

Faut-il alors condamner l’Euro, l’acquitter, le mettre en valeur ? (poursuivre)

Télécharger le texte complet NL Finances et Ethique n°11 - L’Euro, coupable ou victime ? (PDF)

Edité par le Service National pour les Questions Familiales et Sociales - Conférence des évêques de France
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Conditions Générales d’Utilisation | Accès à l'administration